Ga naar de inhoud


Vous êtes une entreprise?

Détection intrusion

Pour vous et votre famille, les conséquences d’une intrusion peuvent être multiples et dans certains cas dramatiques.

Le vol d’argent liquide, de bijoux ou d’électronique (TV, ordinateurs, Hi-fi…) est bien entendu le but premier de la plupart des cambrioleurs.

Même si vous êtes assurés contre le vol, le remplacement des objets volés est souvent difficile (remboursement partiel, règle de proportionnalité, objet plus fabriqué etc…) voire impossible (objets uniques, valeur sentimentale, …)

Les dégâts occasionnés lors du cambriolage peuvent être importants (portes et fenêtres fracturées…)

Le vandalisme est également fréquent lors des cambriolages et représente un réel traumatisme (maison saccagée, souillée…)

Si le vol a lieu en votre présence, vous et vos proches pouvez être gravement menacés (violences verbales ou physiques, …) et dans tous les cas il en résultera de lourdes séquelles psychologiques.

Toutes les victimes de cambriolage le disent, la vie à la maison n’est plus jamais la même !

C’est pourquoi il vaut toujours mieux prévenir que guérir…

Pour quoi faire?

Un système d’alarme : pour quoi faire ?

Les cambrioleurs sont opportunistes, lâches et de plus en plus dangereux.

A moins que votre patrimoine ne soit exceptionnel ou que le contenu de votre bâtiment ne revête un facteur d’attrait particulier, il est plus que probable que le cambrioleur recherche chez vous des objets communs à la plupart des ménages ou des entreprises :
  • de l’électronique (ordinateur, TV, chaîne Hi-Fi, console de jeux, téléphone portable…)
  • de l’argent liquide
  • des bijoux, montres…
  • des CD-DVD-jeux vidéo…
Bref, des objets faciles à emporter et faciles à revendre, avec un facteur de traçabilité très faible.

Dans ces conditions, il est évident qu’un système d’alarme jouera un rôle dissuasif important (sirène extérieure visible, autocollants, éclairage automatique…) et que le voleur ira probablement chercher ce qui l’intéresse ailleurs et sans risque.
  • Les statistiques des compagnies d’assurances le prouvent, ce sont les bâtiments non protégés qui sont le plus souvent la cible des cambrioleurs.
Si malgré cela le voleur s’introduit chez vous, il y a de fortes chances que le déclenchement de l’alarme (sirènes, éclairage et transmission téléphonique vers le centre de surveillance) le fasse fuir rapidement limitant ainsi les conséquences de son effraction.
  • Il y a un lien direct entre le temps de présence du voleur et l’importance du vol et du vandalisme.
En cas d’agression (hold-up, home jacking…) mieux vaut obtempérer et éviter de s’exposer à un mauvais coup.

En effet, certains voleurs n’hésitent plus à faire usage de la violence pour obtenir ce qu’ils veulent.

Toutefois, en fonction des circonstances et de votre tempérament, votre système d’alarme pourra vous aider à trouver la parade : boutons panique, commandes à distance, code de mise hors service sous la menace, modules d’écoute /interpellation à distance, vidéosurveillance…

Composants

Le central d’alarme

Le central d’alarme est le cerveau de votre installation de sécurité.
Toute l’électronique est pilotée par un microprocesseur et est enfermée dans un boîtier métallique auto-protégé contre le sabotage.
Il est pourvu d’une alimentation auxiliaire secourue par batterie, ce qui lui assurera une autonomie de fonctionnement de minimum 48 h en cas de panne de courant (30 h s’il y a une transmission vers un centre de surveillance)
Il est également équipé d’un transmetteur téléphonique digital et d’un modem.
La programmation du central d’alarme peut être personnalisée de manière à en rendre l’utilisation à la fois simple et conviviale, compatible avec votre mode de vie, vos habitudes de travail et cela sans engendrer de contraintes inutiles.
De nombreux modules d’extension sont disponibles ce qui vous permettra de faire évoluer votre système d’alarme dans le temps (ajout de détecteurs, commande à distance, technologie sans fils, domotique, détection incendie, communication distante, intégration avec d’autres produits tels que caméras, détection extérieure ou contrôle des accès…). Consultez-nous.

Les claviers de commandes

C’est ce qu’on appelle « l’interface utilisateur ».
Depuis le clavier, vous pourrez bien entendu armer tout ou partie de votre système d’alarme, simplement en appuyant sur une touche de fonction pré-programmée (très pratique).
De la sorte, vous pourriez permettre à une personne n’ayant pas de code (femme d’ouvrage, corps de métier, stagiaire…) de néanmoins mettre l’installation de sécurité en service si elle est amenée à quitter le bâtiment en votre absence.
Pour désarmer le système, il faudra bien entendu introduire un code valide de 4 ou de 6 chiffres, chaque utilisateur pouvant choisir le sien.
C’est également le clavier qui vous tiendra informé des éventuels problèmes techniques (dérangement de votre ligne téléphonique, panne de courant, batterie faible etc.…)
Si une alarme a eu lieu en votre absence, vous pourrez interroger la mémoire de votre système d’alarme et connaître ainsi la ou les zones concernées.
Si l’alarme à lieu en votre présence, la nuit par exemple, vous pourrez en connaître directement la nature. D’où l’intérêt d’avoir un clavier dans sa chambre ou à l’étage.
Vous pourrez ainsi agir en connaissance de cause sans devoir risquer de vous exposer inutilement.
Le clavier sert aussi à la programmation des différents codes et au paramétrage du système.
Si vous le souhaitez, ce genre d’opération peut être réalisé pour vous, à distance depuis nos bureaux et ce le plus souvent gratuitement.

Les sirènes

Nos sirènes extérieures sont les éléments visibles des systèmes d’alarme que nous installons.
Elles contribuent fortement à la dissuasion et au sentiment de sécurité.
Elles sont auto-protégées contre le sabotage, équipées d’une batterie de secours en cas de coupure de courant et traitées spécialement contre la rouille.
Leur puissance est de 132 dB . Elles sont programmées pour s’arrêter automatiquement au bout de 3 minutes (obligation légale) mais se réarment lors de chaque détection successive pour un même laps de temps. Vous ne risquez donc plus (sauf panne exceptionnelle) de déranger votre voisinage pendant de longues heures.
Elles sont également équipées d’un flash au Xénon (obligation légale) permettant l’identification du bâtiment où s’est produit l’alarme, et cela même après l’arrêt de la sirène.

Quant aux sirènes intérieures, leur rôle est de prévenir les occupants mais surtout de rendre le séjour de l’intrus le plus inconfortable possible de manière à réduire au minimum son temps de présence, ce dernier ayant une incidence directe sur l’ampleur des dégâts (vandalisme) et sur le montant du vol. Leur puissance est de 110 dB.


Les détecteurs volumétriques

Comme leur nom l’indique, ces détecteurs couvrent l’essentiel du volume des locaux dans lesquels ils sont installés.
Leur fiabilité et leur excellent rapport coût/protection les rendent incontournables dans toute conception professionnelle.
Ils ont pour caractéristique de se « resetter » automatiquement.
Cela signifie qu’après avoir déclenché une alarme, l’appareil se remet immédiatement en état de détecter à nouveau.

Il existe deux grandes familles de détecteurs volumétriques :

Les détecteurs infrarouges passifs, lesquels réagissent à la variation de température (rayonnement infrarouge) provoquée par le passage de l’intrus dans la zone de détection.
Ce type de détecteur offre le meilleur rapport qualité/prix mais doivent être installés en tenant compte de leur environnement (éviter le placement à proximité de sources de chaleur, d’air pulsé, d’air conditionné, dans les vérandas.
Sans conteste, le détecteur le plus vendu.

Les détecteurs double technologie quant à eux combinent dans un même boîtier un détecteur infrarouge et un détecteur de mouvement (radar ou ultrason).
L’alarme ne sera déclenchée que s’il y a une détection simultanée au niveau de ces deux technologies.
Ce type d’appareil moins sensible est particulièrement indiqué dans les locaux où l’environnement direct est potentiellement perturbant.
Tous les détecteurs sont protégés contre le sabotage 24/24 h et peuvent en option être équipé d’un dispositif anti-masquage.

Ils sont tous équipés d’un réglage de sensibilité et d’un témoin de fonctionnement (LED) pouvant le cas échéant être rendu inactif.

Les détecteurs périmétriques

Destinés à détecter les tentatives d’effraction au niveau des portes et fenêtres, ils se divisent ici aussi en deux grandes catégories :
Les contacts magnétiques (apparents ou encastrés) sont des aimants qui restent en contact lorsque l’ouvrant (porte ou fenêtre) sur lequel ils sont placés est fermé.
Dès qu’il y ouverture, les deux pôles de l’aimant ne sont plus en contact et l’alarme s’enclenche.
Simple, efficace et bon marché.
Par contre, ce type de détecteur ne se « resette » pas.
Une fois la porte ou la fenêtre ouverte, il n’y aura plus de nouvelle alarme. Il est donc impératif de doubler ce type de détection par une détection volumétrique.
A défaut il faudra envisager la protection exhaustive de tous les ouvrants et de toutes les surfaces vitrées sous peine de voir le voleur profiter d’une faille dans le dispositif de protection.

Les détecteurs de bris de vitres quant à eux, peuvent être comparés à des « oreilles électroniques », dont le microphone est réglé sur la fréquence émise par le verre lorsqu’on le brise ou lorsqu’on le découpe. Ils sont le complément idéal du contact magnétique lorsqu’il s’agit de protéger une fenêtre ou une porte-fenêtre.

Autres types de détecteurs

De nombreux autres appareils pourront être proposés afin d’élever le niveau de protection : détecteurs de chocs et de vibrations, détecteurs sismiques, détecteurs infrarouges actifs (barrières invisibles), détecteurs extérieurs etc…
N’hésitez pas à nous consulter. 

Les batteries

Les batteries de secours installées dans le central d’alarme et dans les sirènes extérieures ont pour mission d’assurer l’autonomie du système d’alarme en cas de coupure accidentelle ou intentionnelle du courant.
Leur ampérage est calculé en fonction de la consommation totale du système en état de marche et ce de manière à garantir une autonomie de minimum 48h (30h si il y a une liaison vers un centre de surveillance).
Elles seront vérifiées lors de chaque entretien et changées tous les 3 ans.

Certification INCERT

CADRE GENERAL

INCERT est le label qualité développé par le secteur de la sécurité électronique.

Depuis la publication de l’Arrêté Royal du 19 JUIN 2002 l’agrément préalable obligatoire du matériel d’alarme par le Ministère de l’Intérieur est malheureusement abrogé.

En effet, cet agrément qui avait l’avantage de garantir la qualité du matériel mis sur le marché, contrevenait aux règles de libre circulation des biens et services imposés par la Communauté européenne.

Désormais, le marché de la sécurité est libre, ouvert à tous les types de produits quelles que soient leurs caractéristiques techniques et donc sans plus aucune garantie de qualité.

Quant à l’agrément obligatoire des entreprises de sécurité par ce même Ministère de l’intérieur, il est heureusement maintenu, mais il s’agit davantage d’une formalité administrative que d’un réel accès à la profession.

Le secteur dans son ensemble a donc éprouvé le besoin de mettre en place une nouvelle certification conforme à l’esprit des normes européennes et basée sur un double label garantissant à l’utilisateur final et la qualité des produits proposés et la qualité des entreprises de sécurité chargées de les installer, de les entretenir et d’en assurer le service après-vente.

C’est ainsi que la certification INCERT est née en 2003.

INCERT s’articule autour de deux prescriptions techniques, l’une relative à la certification des produits (Prescriptions T0-14) et l’autre relative à la certification des entreprises de sécurité et des installations qu’elles réalisent (prescriptions T0-15/2).

Ces prescriptions sont élaborées, mises en œuvre et interprétées par le Comité de la Marque INCERT.

Ce comité regroupe en son sein toutes les parties concernées par la matière, à savoir :
  • Les compagnies d’assurances représentées par ASSURALIA
  • Les entreprises de sécurité représentées par ALIA (ALIA est l’émanation des 4 fédérations professionnelles FEDELEC-ANPEB et NELECTRA et AFIDIS)
  • Les fabricants, importateurs et distributeurs de matériel de sécurité représentés également par l’ALIA
  • Les bureaux d’étude
  • Les organismes de certification (BOSEC, AIB VINCOTTE et CEBEC)
  • Les associations de consommateurs
  • Les autorités de tutelle (Ministère de l’intérieur)
Ce comité de la marque INCERT est intégré à la structure du Comité Electrotechnique Belge (CEB) qui en assure la présidence et qui est le propriétaire de la marque INCERT.

Le consensus ainsi trouvé entre toutes les parties qui le soutiennent et le promeuvent activement, le niveau très élevé de ses exigences techniques, le pluralisme et le professionnalisme du Comité qui en assure la gestion permettent d’imposer aujourd’hui le label INCERT comme LE label de qualité incontournable en matière de détection d’intrusion.

L’exiger, c’est s’assurer que le matériel qui aura pour mission de protéger vos biens, votre famille ou votre personnel répond aux exigences techniques les plus sévères et qu’il sera installé par une entreprise professionnelle de premier plan.

ATTENTION
Une entreprise certifiée INCERT ne peut installer que des systèmes certifiés INCERT.
La remise de la déclaration de conformité est obligatoire, systématique et gratuite !


Lisez les conditions de certification INCERT des entreprises de sécurité
Téléchargez le leaflet INCERT
Visionnez le film de présentation INCERT
Vous trouverez plus d’information sur le site www.incert.be


Avec ou sans fils

Systèmes d’alarme conventionnels avec fils :

A l’heure actuelle, seul un système de détection d’intrusion « filaire », c’est-à-dire dont tous les composants sont reliés au central par un câble, est en mesure d’offrir toutes les garanties de fiabilité, d’efficacité et de conformité aux exigences les plus hautes des compagnies d’assurances.

Les liaisons par câbles, (en étoile ou par bus) permettent la supervision en temps réel du système (communication des informations d’alarmes et de défauts techniques au central), assurent son autoprotection (déclenchement d’une alarme sabotage en cas de coupure d’un câble) et son alimentation (alimentation 12v de tous les composants).

Le seul inconvénient de ce genre de système, c’est sa mise en œuvre.
En effet, la pose des câbles est parfois complexe et coûteuse, surtout si le bâtiment est « fini » au moment des travaux

Systèmes d’alarme sans fils :

Le système d’alarme « sans fils » peut-être une alternative pour résoudre ces problèmes techniques et esthétiques liés au  tirage des câbles ou si vous n’avez besoin de protection que pour une période limitée dans le temps.

Il existe deux catégories de systèmes « sans fils » :
1. Les systèmes dits « full wireless »

Dans ce cas, tous les composants du système communiquent entre eux par ondes radio.
Dans le meilleur des cas cette communication est « bidirectionnelle » ce qui autorise un certain niveau de supervision des différents éléments.
Pour autant qu’ils soient certifiés INCERT, ces systèmes ne pourront être utilisés que dans le cadre d’installations de niveau 1, soit le plus bas niveau réservé aux risques les plus faibles.

2. Les  systèmes dits « hybrides »
Dans ce cas, tous les composants sont reliés au central par un câble (claviers, sirènes intérieures et extérieures etc…) mais certains détecteurs peuvent être de type « radio » c’est-à-dire sans fils.
Sous réserve ici aussi que tous les composants soient certifiés INCERT, ces systèmes ne pourront être utilisés que dans le cadre d’installation de niveau 1 et 2.

Attention :

Le bon fonctionnement des composants « radio » peut être affecté par des problèmes spécifiques à la propagation des ondes tels que l’environnement électromagnétique, la proximité d’antennes ou d’émetteurs (radio, télévision, GSM etc…), le type de construction (cage de Faraday)…

Certains problèmes sont également susceptibles de survenir du fait de la proximité d’autres technologies « sans fils » fonctionnant sur des fréquences similaires ou proches (interférences, diminution de la portée…).

La qualité des piles et/ou batteries est également très importante. Leur durée de vie est limitée et leur niveau de charge peut varier dans le temps. Nous vous conseillerons dès lors de les tester régulièrement et ce indépendamment de l’entretien annuel effectué par notre service technique.

Si ces piles et/ou batteries doivent être remplacées, sachez que seuls nos techniciens sont habilités à le faire.

Certains travaux sur l’infrastructure des opérateurs télécom ou la saturation accidentelle ou locale de leur réseau sont également de nature à perturber le bon fonctionnement de ces composants.

Enfin, sachez qu’il est relativement facile pour un voleur de se procurer  des brouilleurs d’ondes capables saboter ce genre de système d’alarme.

Conclusions :

Privilégiez l’installation d’un système conventionnel filaire, surtout si vous avez l’occasion de tirer les câbles au moment de la construction/rénovation du bâtiment.
Ce genre de système est le plus fiable, le plus efficace et réponds aux exigences des compagnies d’assurance.

Si pour des raisons techniques ou esthétiques il n’est pas possible de tirer des câbles, ou si l’installation est temporaire (protection d’un chantier, d’un container etc…) l’installation d’un système sans fils peut être une alternative pour autant que le risque ne soit que de niveau 1 ou 2.

Sachez enfin que contrairement à une idée reçue, le coût d’un système d’alarme sans fils n’est pas inférieur à celui d’un système conventionnel câblé.
Le montant économisé dans les travaux d’installation est généralement compensé par le coût supérieur des composants, tous équipés d’émetteurs/récepteurs radio.

Le coût d’entretien d’un système d’alarme sans fils est quant à lui plus élevé du fait du remplacement fréquent  des nombreuses piles.

Coffres forts et protection mécanique

Bien que notre métier de base soit la protection électronique, nous nous devons, en tant qu’ensemblier de votre sécurité, d’être en mesure de vous proposer également des solutions de protection mécanique.

Grâce à nos partenaires spécialisés, nous pouvons vous proposer les produits suivants :
  • Coffres-forts (à encastrer, boulonner ou à poser, avec serrures à clés, codes ou électroniques…)
  • Armoires ignifugées
  • Portes blindées (standards ou sur mesures, brutes ou avec finitions)
  • Sas de sécurité (avec ou sans « interlocking »)
  • Vitrines blindées (pouvant être gérées électroniquement)
  • Panic room sur mesure
  • Portes coupe-feu
  • Barrières levantes
  • Bornes escamotables
  • Tourniquets
  • Etc…
N’hésitez pas à nous contacter.

Nos partenaires

JMD Sécurité

Nous vous offrons notre expertise dans les multiples domaines de la sécurité. En savoir plus

Offres d'emploi



Contactez-nous pour un devis gratuit 063 22 04 64